samedi 23 juin 2018

Mesure des émissions sur route : l'Europe va-t-elle entraîner le reste du monde ?

A l'occasion du Forum mondial pour l'harmonisation des réglementations sur les véhicules, organisé par l'UNECE (Commission économique des Nations Unies pour l'Europe), et qui s'est tenu le 21 juin, il semble que l'approche européenne basée sur la mesure réelle des émissions polluantes sur route ait inspiré une future réglementation harmonisée au niveau mondial. Une initiative qui répondrait également aux aspirations de l'industrie automobile.

vendredi 22 juin 2018

Premier contact avec la Peugeot 508

Hier, j'ai pu faire l'essai de la 508 : un modèle qui avait marqué le salon de Genève, en raison de son design et de son parti pris en matière de sportivité. Il est vrai que l'auto est jolie à regarder et encore plus sympa à conduire, même si cela réclame de la part du pilote une position basse et un corps à corps que permet le petit volant du i-Cockpit.

jeudi 21 juin 2018

Volkswagen veut simuler la structure chimique des batteries sur des ordinateurs quantiques

Comme j'ai pu le voir au Cebit de Hanovre, la semaine dernière, Volkswagen s'intéresse beaucoup à l'ordinateur quantique. La marque pense que la puissance de calcul incroyable va permettre d'obtenir des gains dans plusieurs domaines, dont l'intelligence artificielle, mais aussi pour déterminer les meilleures batteries pour les véhicules électriques de demain.

mercredi 20 juin 2018

Navya poursuit le déploiement de ses navettes

A l'occasion du congrès Electric Road, qui se tenait à Nantes, j'ai pu tester la navette autonome de Navya (que je connais déjà très bien) sur un parcours dédié en bord de Loire. Cet événement a également été l'occasion de faire un point sur ce fabricant français. L'un de ses représentants est en effet intervenu dans le cadre d'une plénière sur le véhicule autonome. Il a donné quelques chiffres instructifs.

mardi 19 juin 2018

Dernières nouvelles de l'électromobilité à Electric Road

je me trouve actuellement à Nantes, où se tient depuis hier et jusqu'à ce soir le congrès Electric Road. Le choix de cette ville est évident, eu égard à ses choix en faveur du tramway et de l'électromobilité (bornes de recharge, futur bus 100 % électrique, passeur fluvial à l'hydrogène). Si je suis présent à un tel congrès, c'est parce que j'ai contribué à alimenter en actus le site de cet événement et que je dois en assurer le compte-rendu. Une mission qui permet au passage d'approfondir mes connaissances dans des domaines connexes à l'automobile.

lundi 18 juin 2018

Nexyad, une future pépite française de l’IA ?

Dans l’écosystème français, Nexyad fait figure d’exception. Ce n’est pas une start-up, mais une PME fondée en 1995 dont les fondateurs ont fait des mathématiques leur fonds de commerce, en s’attaquant à des problèmes complexes. L’un d’eux, qui est d’ailleurs le PDG, Gérard Yahiaoui, a donné des cours pendant 20 ans à l’ESME Sudria (Ivry-sur-Seine) sur le deep learning et les algorithmes évolutionnistes. La société a développé un système d’intelligence artificielle* pour mesurer la prise de risques au volant. Sa solution a été retenue par un équipementier japonais de l’électronique automobile, un fournisseur de rang 1 dans l’industrie du camion et un gros assureur européen.

samedi 16 juin 2018

L'hydrogène en approche aux 24 h du Mans

Alors que les 24 h ont lieu ce week-end, avec a priori une victoire qui ne peut échapper à Toyota, l'Automobile Club de l'Ouest a levé hier le voile sur le règlement de la période 2020/2024. L'annonce la plus spectaculaire concerne l'arrivée de l’hydrogène en 2024. A cette date, l'organisateur de la célèbre course d'endurance va créer une catégorie dédiée aux machines à pile à combustible.

vendredi 15 juin 2018

Volkswagen et l'automatisation : une expertise méconnue

Le point d'orgue de mon périple en Allemagne cette semaine était un passage au centre de test d'Ehra, un complexe en pleine forêt dans la région de Hanovre. C'est là que Volkswagen développe et teste ses futurs véhicules. Pour notre venue, qui avait été précédée par celle des dirigeants du groupe et des chercheurs en interne, nous avons eu droit à une sélection de projets autour du véhicule autonome, du Big Data et de l'électrification. Mais, avant de parler du clou de la visite, qui était l'essai de la navette SEDRIC, parlons un peu de l'engagement du groupe VW dans l'automatisation.

jeudi 14 juin 2018

Niveau 4 : Volkswagen précise son calendrier

A l'occasion du Cebit de Hanovre, et à l'issue de cet événement lors d'un échange, j'ai pu m'entretenir avec Johann Jungwirth, le patron du digital au sein du groupe Volkswagen. J'étais ravi de revoir "JJ" que j'ai rencontré pour la première fois à Paris, il y a deux ans. Cet expert passé par la Silicon Valley (Daimler, Apple) a entamé un vaste chantier de transformation qui se met en place. Et il est soutenu par le nouveau patron du groupe VW, Herbert Diess. Il joue aussi un rôle dans le développement du véhicule autonome. Un thème qui était d'ailleurs mis en avant au Cebit.

mercredi 13 juin 2018

Shaping the future : comment VW essaie de traduire l'innovation dans le design

Depuis hier, je suis en Allemagne à l'invitation de Volkswagen. A travers une opération qui a pour nom "Shaping the Future", le groupe nous montre comment il travaille sur les futurs véhicules électrifiés, connectés et autonomes. Nous avons vu hier la première étape, autour du design. Tous les responsables du design des principales marques, de Bugatti à Scania (Audi n'était pas là), étaient disponibles pour des interviews. Et nous avons eu la possibilité d'approcher de nombreux concepts, dont par exemple SEDRIC, la navette autonome de VW que vous pouvez-voir ci-contre dans sa version de transport scolaire pour les enfants.

mardi 12 juin 2018

Le délire anti-moteurs thermiques en région parisienne

Jusqu'à présent, la croisade anti-Diesel était portée par Anne Hidalgo sur Paris. C'est maintenant au tour de Valérie Pécresse de lui emboîter le pas, en se calant sur un objectif similaire de fin des moteurs thermiques à un horizon 2030 pour la région Ile-de-France. Ces annonces laissent pantois les connaisseurs de la chose automobile, car les études les plus optimistes ne prévoient qu'une part de 30 % pour la voiture électrique à cet horizon. Il faudrait donc beaucoup de si pour arriver à une telle situation, comme par exemple investir massivement dans les bornes de recharge et proposer à un prix attractif ce type de véhicule. Le fait est que ces annonces sont plus dictées par des considérations électoralistes que par une analyse rationnelle.

lundi 11 juin 2018

Le groupe Renault passe à la catalyse SCR pour le Diesel

PSA avait fait le bon choix dès le début pour aborder la norme Euro 6, pas Renault (qui a d'ailleurs été pointé du doift lors des tests menés du temps de la Commission Royal). Du coup, la marque au losange a dû passer elle aussi à la catalyse SCR qui est considérée comme la plus performante, grâce à un additif (l'AdBlue, à base d'urée) qui permet de traiter plus efficacement les oxydes d'azote (NOx) qui sont transformés dans la ligne d'échappement en azote et en vapeur d'eau. Déjà mise en place pour les véhicules utilitaires du Groupe Renault, la technologie SCR est inaugurée pour les véhicules particuliers par le Dacia Duster, sous le nom Blue dCi.

samedi 9 juin 2018

Et si on arrêtait de faire le lien entre l'Autopilot de Tesla et la voiture autonome ?

Si on n'y prend pas garde, en faisant preuve de la pédagogie nécessaire, les accidents à répétition de Tesla risquent de susciter le doute, et peut-être même une défiance irréversible, vis-à-vis du véhicule autonome. On remarquera d'ailleurs que ces problèmes n'affectent pas les constructeurs classiques, ni même un acteur comme Google qui pourtant fait rouler depuis près de 10 ans de tels véhicules. Non. Il s'agit essentiellement de Tesla. Comme Volkswagen avec le Dieselgate, qui a fini par plomber le Diesel, la marque californienne risque de saborder tous les efforts de l'industrie automobile. Et tout cela parce que les fans de Tesla ont une foi inébranlable en Elon Musk, qui lui-même a joué les apprentis sorciers dans ce domaine.

vendredi 8 juin 2018

Volvo s'oriente vers un nouveau modèle économique

Volvo lève un coin du voile sur ses prétentions en vue de 2025. Le constructeur d'origine suédoise, qui entend se classer parmi les chefs de file de l’industrie automobile mondiale, entend faire la moitié de son chiffre d’affaires avec les véhicules 100 % électriques, et un tiers avec les véhicules autonomes. Et sur l'ensemble des volumes, la moitié des véhicules vendus devraient l’être par le biais d’un service par abonnement, au lieu d'un achat classique.

jeudi 7 juin 2018

SystemX se penche sur l'IHM du véhicule autonome

J'ai déjà parlé sur ce blog à de multiples reprises de SystemX, qui est un IRT (Institut de Recherche Technologique) issu du pôle de compétitivité Systematic, et dédié à l'ingénierie numérique des systèmes du futur. Déjà impliqué dans plusieurs projetés liés à l'automatisation de la conduite, il vient de lancer un nouveau programme. Son nom : Cockpit Multimodal Interactif (CMI). Il vise à réduire la charge attentionnelle des conducteurs en se basant sur les sens (vue, ouïe, toucher et même odorat). Ce projet de recherche va se concentrer en particulier sur les transitions entre les différents niveaux d'automatisation.

mercredi 6 juin 2018

C-Roads : une plateforme pour déployer la mobilité connectée

Le séminaire auquel j'assiste depuis hier à Bordeaux a permis de créer des échanges intéressants entre les villes européennes qui ont décidé de tester et de déployer une infrastructure connectée. L'Europe soutient ces initiatives, à travers le financement de projets (C the Difference, C Mobile, etc...). Ce que l'on sait moins, c'est que la France préside une plateforme qui vise justement à déployer à grande échelle la mobilité connectée sur les corridors autoroutiers. Elle a pour nom C-Roads et prévoit à partir de 2019 la mise en place de balises en bord de route.

mardi 5 juin 2018

Mobilité connectée : Bordeaux voit la différence

Aujourd'hui et demain, je me trouve à Bordeaux pour animer un séminaire sur le thème de la mobilité connectée. Il sera donc question des ITS coopératifs (C-ITS), autrement dit les moyens de communication qui permettent d'informer les usagers avec des messages sur le trafic et la sécurité, à partir de feux connectés et de balises en bord de route. Organisé par la Métropole, cette rencontre internationale sera l'occasion d'évoquer le programme "C the Difference", que Bordeaux et la ville d'Helmond (Pays-Bas) testent depuis maintenant deux ans à grande échelle.

lundi 4 juin 2018

Ce que prépare la France sur les batteries du futur

Comme j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire, la filière automobile va développer son offre de véhicules électriques et travailler sur une prochaine génération de batteries, l'objectif étant de pouvoir industrialiser en France, ou à tout le moins en Europe, cet élément clé. Lors de sa dernière réunion, le Conseil National de l'Industrie (CNI) a levé le voile sur l'état d'avancement de ces travaux.

samedi 2 juin 2018

Des pneus recyclés à 100 % chez Michelin en 2048 ?

A l'occasion de Movin'On, un événement qu'il organise sur la mobilité durable à Montréal (et dont c'était la seconde édition), le manufacturier français a annoncé un plan ambitieux. Il souhaite que, d'ici 2048, les pneus Michelin seront fabriqués à 80 % avec des matériaux durables et que 100 % soient recyclés. Et peut-être même avant cette date.

vendredi 1 juin 2018

Plan hydrogène : la France se lance enfin dans la course

Ce matin, Nicolas Hulot a annoncé un plan pour le déploiement de l'hydrogène en France. Il était attendu depuis des mois. Préparé par les équipes de la Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC) et du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), en collaboration avec les industriels de la filière, ce plan va permettre à l’hydrogène de contribuer aux ambitions de la France dans le domaine des énergies renouvelables et de la lutte contre le réchauffement climatique. C'est aussi un soutien très symbolique à une forme d'énergie que dénigrent bien volontiers les partisans du véhicule à batterie. Ces derniers oublient juste que la France est à la remorque de l'Asie dans ce domaine, et a bien peu de chance de rattraper son retard, alors qu'elle dispose sur son territoire de toutes les compétences requises (R&D, industriels, opérateurs d'énergie) pour jouer un rôle de premier plan sur la scène mondiale.