mardi 19 février 2019

Mazda : une électrification progressive

Je me trouve actuellement au Portugal, où je suis venu essayer la nouvelle Mazda 3. Ce modèle va inaugurer une forme d'hybridation légère (M Hybtid), en 24 volts, avec une machine électrique de 6 kW et une batterie lithium-ion. Un système qui va être proposé sans supplément sur le moteur Skyactiv G de 2 litres de 122 ch et qui sera aussi associé au Skyactiv X (le moteur essence qui fonctionne comme un moteur Diesel). Il permet de réduire la consommation, grâce à la récupération de l'énergie cinétique et à la désactivation des cylindres en ville, tout en améliorant le couple.

lundi 18 février 2019

Le freinage automatique d’urgence reconnu par l’ONU

Sous l’égide de l’Oica (Organisation internationale des constructeurs d’automobiles), plusieurs pays, dont ceux de l’Union européenne et le Japon, se sont mis d’accord à l’ONU sur un projet de règlement concernant le système de freinage d’urgence automatique en zone urbaine pour les voitures et les véhicules légers. C'est un grand pas en avant pour démocratiser les équipements de sécurité active.

vendredi 15 février 2019

100 ans de l'OICA : un événement qui fera date

Ces deux derniers jours, j'ai donc travaillé pour le compte de l'OICA, via le CCFA. Mon rôle était de réaliser des interviews en vidéo. Une mission passionnante qui m'a permis de rencontrer le gratin mondial de l'industrie automobile, de la recherche à la production en passant par des personnalités plus politiques. Tous ces points de vue étaient instructif, car ils permettent de réaliser que la pensée unique du tout-électrique est loin d'être partagée sur la planète et que ce n'est pas gagné non plus pour la voiture autonome, même si tout le monde y travaille.

jeudi 14 février 2019

Voiture du futur : l'Etat accompagne... mais pas trop

Hier soir, j'ai eu la chance (mais en même temps j'étais quand même payé pour ça) d'assister au dîner donné à l'occasion des 100 ans de l'OICA*, au Pavillon Cambon près de l'Opéra. C'était un événement très prestigieux, avec plus de 500 invités du monde entier dont le Président de la République, Emmanuel Macron. Ce dernier, qui est resté à la soirée, a délivré un discours dans lequel il a exprimé sa vision pour la mobilité du futur. Il a notamment parlé de l'électrification. Le Président a annoncé un investissement de 700 millions d'euros pour soutenir une filière européenne de batteries.

mercredi 13 février 2019

De l'hydrogène vert et certifié en Europe

Pour mieux se faire accepter, l'hydrogène se doit d'être décarboné. Non seulement c'est techniquement possible (et déjà une réalité), mais une nouvelle Garantie d’Origine va le prouver en Europe. Ce sera un levier efficace pour assurer une totale transparence sur la provenance et le mode de production de cet hydrogène. Un levier qui pourra peut-être d'ailleurs pris en compte pour le calcul des émissions de CO2 sur l'ensemble du cycle de vie d'un véhicule à pile à combustible.

mardi 12 février 2019

Renault veut tester la recharge par induction dynamique à Paris

D'après le Journal de l'Automobile, la marque au losange projetterait de construire, en 2021, un démonstrateur de charge dynamique par induction dans les rues de Paris. Ce démonstrateur devrait être le fruit d’une collaboration avec la Mairie de Paris et une entreprise de BTP. En partenariat avec la start-up Geotwin, Renault a réalisé une étude qui met en évidence un réel besoin pour cette technologie. 20 à 30 % des utilisateurs de véhicules électriques seraient potentiellement intéressés par cette solution technique.

lundi 11 février 2019

L’alliance Renault-Nissan va-t-elle travailler avec Google sur la voiture autonome ?

L’information n’est pas confirmée, mais la rumeur fait jaser. A travers sa filiale Waymo, le géant de l’Internet serait sur le point de passer un accord avec l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Un accord qui porterait a priori sur une plateforme de robot-taxi. A ce jour, Google opère déjà un service de taxi autonome à la demande, à Phoenix dans l’Arizona. Or, l’alliance Renault-Nissan veut aussi se lancer dans ce type d’activité, pour proposer de nouveaux services de mobilité. C'est l'un des piliers dans le cadre de son plan pour 2022.

vendredi 8 février 2019

Mobilab prépare les mobilités de demain

Hier, j'étais présent à l'inauguration de Mobilab, la vitrine du futur cluster en cours d'aménagement dans le secteur de Versailles-Satory. Cet ensemble immobilier de 7 100 m2, déjà occupé par les équipes de l'institut VEDECOM, s'étend sur 4 niveaux. Il accueille désormais aussi des chercheurs de l'opérateur de transport public Transdev et de l'IFFSTAR. Sur un même site, les ingénieurs peuvent faire de la simulation, des tests en ateliers et se rendre sur les pistes pour valider de nouvelles formes de mobilité. Au total, 300 chercheurs seront concentrés dans ce labo du futur.

jeudi 7 février 2019

Phase IV : les pôles de compétitivité sur l'auto tous confirmés

Créés il y a plus de 10 ans, les pôles de compétitivité ont contribué à rendre la recherche plus efficace, en mettant en réseau la recherche académique, les PME et les grands groupes. Depuis le début de l'aventure, certains ont disparu, absorbés par de plus gros (Mov'eo a absorbé l'ex-pôle MTA spécialisé dans l'hybride en Poitou-Charentes). D'autres ont changé de nom (LUTB, spécialisé dans les bus et les camions qui est devenu CARA en région Auvergne-Rhône-Alpes). Entrés dans la phase IV, les pôles doivent plus que jamais faire la preuve de leur efficacité. Le gouvernement a retenu 48 dossiers* sur les 56 qui lui avaient été soumis. Les 4 pôles dédiés à l'automobile font partie du lot et sont donc labellisés pour la période 2019-2022.

mercredi 6 février 2019

Une compétition de SUV électriques en 2021

Si la Formule E, le championnat de monoplaces électriques, a changé le paysage du sport automobile, ses fondateurs veulent aller plus loin. Ainsi, ils ont annoncé la création d’une nouvelle catégorie, l’Extreme E, une compétition de SUV électriques qui sera organisée dans les coins les plus reculés de la planète. Le but est de montrer les performances de ces véhicules dans des conditions extrêmes, tout en exposant les effets du changement climatique.