vendredi 14 septembre 2018

DS3 Crossback : la marque confirme son renouveau

C'était un secret de Polichinelle, le voici éventé. La griffe haut de gamme du groupe PSA a donc révélé la DS3 Crossback, un SUV urbain qu'on pourra voir au Mondial de l'Auto, en octobre. Capitalisant sur son grand frère, DS7 Crossback, ce modèle reprend une partie de ses technologies, dont le système DS Drive Assist de conduite semi-autonome et l'aide au parking automatisée. Il hérite aussi de la belle livrée bleue du concept X e-Tense, qui sera une attraction majeure au Mondial. Mais, le dernier né de chez DS introduit au passage quelques nouveautés techniques.



Ainsi, la DS3 Crossback inaugure des phares de type Matrix LED. Les projecteurs sont composés de 3 modules LED pour la fonction croisement ainsi que d’un module Matrix Beam pour la fonction route, lui-même divisé en 15 segments indépendants. Ces segments s'allument et s'éteignent progressivement, en fonction de l’environnement de conduite détecté par la caméra en haut du
pare-brise. Cela permet de rouler en feux de route, qui se désactivent automatiquement quand on croise un autre véhicule. La technologie est bien connue chez Opel, qui l'a appliquée sur l'Astra. Elle est reprise pour la première fois chez PSA.


Autre nouveautés : des poignées de portes affleurantes, du type Tesla (et plus récemment Jaguar i-Pace). Les poignées se déploient lorsque les utilisateurs en ont besoin, le reste du temps, elles s’effacent dans le flanc de la voiture. Et DS a prévu un effet whaou. Grâce au système d’accès et de démarrage mains-libres innovant (ADML Proximity), basé sur la technologie Bluetooth, il suffit de s’approcher de la voiture et dans un rayon de 1,5 mètre pour que la voiture se déverrouille. Les 4
poignées se déploient automatiquement, et il ne reste plus qu’à ouvrir la porte pour prendre le volant. A l’éloignement, les poignées se rétractent et le véhicule se verrouille automatiquement.

En complément, il faut préciser que l'application MyDS permet de prêter sa voiture grâce au smartphone. Jusqu'à 5 utilisateurs peuvent se partager la DS3 Crossback.



A l'intérieur, l'ambiance est très chic. On remarque la présence d'un afficheur tête haute au niveau du volant. L'écran est au-dessus de la planche de bord, contrairement à la DS7.


L'une des nouveautés est un système hi-fi haut de gamme baptisé Electra et développé par Focal. Il est doté de 12 haut-parleurs et d’une amplification de 515 W pour une expérience audio immersive exceptionnelle. Les haut-parleurs sont idéalement répartis dans l’habitacle, comme on peut le voir ici.


DS en profite pour introduire la motorisation 100 % électrique. Prévue pour mi-2019, la version e-Tense proposera une autonomie de 300 km (selon le cycle WLTP). Elle embarquera un moteur électrique de 100 kW (136 ch) et une batterie lithium-ion de 50 kWh. A noter que son système de recharge pourra gérer des bornes offrant jusqu'à 100 kW. DS a prévu une pompe à chaleur pour la gestion thermique.


Avec la DS3 Crossback e-Tense, la griffe haut de gamme de PSA inaugure une nouvelle génération de véhicules électriques. On peut préciser au passage qu'avec une accélération de 0 à 100 km/h en 8,7 s, ce modèle sera bien plus vif que la Renault ZOE.

Le nouveau SUV urbain illustre à plusieurs niveaux un réel renouveau chez DS... Même si la DS3 classique reste au catalogue.